SIDEBAR
»
S
I
D
E
B
A
R
«
Orchestre Bella-Bella « Longola Ngai Soni »
déc 23rd, 2009 by admin

Un 45T des frères Soki, à travers leur supergroupe Bella-Bella, créé en 1972 et auteur de nombreux tubes tels Pambidoni, Menga, Mouvement ya Kin…
Read the rest of this entry »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Pela Simba – « Pela » mini 33T
déc 17th, 2009 by admin

Un mini 33T de 4 titres enregistré en France en 1980, par Pela Simba, guitariste, chanteur et compositeur, avec l’aide d’anciens de Zaïko Langa Langa (Manuaku et Likinga).
Pela Simba a appris le métier avec son tonton Tabu Ley Rochereau et participé à de nombreux projets musicaux.

Pela & Tabu Ley

Pela & Tabu Ley

Lien vers le 33T
Les titres :

  1. Zaiko wawawa
  2. Maria Mea
  3. Wele – wele
  4. Doto
Pela Simba

Pela Simba

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rendu hommage aujourd’hui au musicien congolais Jean Serge Essous
déc 11th, 2009 by admin

La Directrice générale a rendu hommage au musicien Jean Serge Essous, Artiste de l’UNESCO pour la paix ce vendredi 11 Décembre 2009.
« Je tiens à rendre hommage à Jean Serge Essous, musicien d’exception et défenseur des idéaux de l’UNESCO en tant qu’Artiste pour la paix », a déclaré la Directrice générale. Elle a poursuivi : « Compositeur, saxophoniste et clarinettiste, Jean Serge Essous était une figure emblématique de la musique congolaise » a déclaré Irina Bokova.

Lire la suite du communiqué sur le site de l’UNESCO

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
La Rumba comme arme de résistance face à la colonisation
déc 6th, 2009 by admin

« Rumba Lingala as Colonial Resistance » par Jesse Samba Wheeler.

Cet article qui date de 2005 est publié par le magazine en ligne ‘image&narrative'; l’auteur est un ethnomusicologue de l’université de Californie.
Il a tout d’abord publié Made in Congo: Rumba Lingala and the Revolution in Nationhood en 1999.

Préambule : Abstract (F): Cet article analyse la manière dont les musiciens du Rumba Lingala congolais ont contesté l’autorité coloniale et ouvert des nouvelles voies d’avenir en créant un nouveau style musical à la fin des années 1940 et dans les années 1950. Au faîte de l’oppression coloniale, les chansons de ces artistes ont su encourager leurs compatriotes à repenser leur identité congolaise. Elles constituaient ainsi un aspect poétique et puissant de la lutte de libération. L’analyse s’appuie sur de nombreux exemples musicaux.

Jesse Samba Wheeler analyse tout d’abord l’émergence de la Rumba congolaise (Rumba Lingala), sous les influences extérieures, cubaines notamment, ainsi que l’apport des musiques locales qui pré-existaient, enfin du Jazz.

Il décortique la structure musicale du format standard de la rumba telle qu’elle va se développer à partir des années 40 au Zaïre.
Cite enfin trois exemples de chansons (on peux les écouter) avec analyse des paroles afin de démontrer sa thèse : ces morceaux sont :

  • « Noko Akomi Mobali, » par Adikwa
  • « Margarine Fina, » de Tino Mab
  • « Marie-Louise, » par Wendo

La célèbre chanson de Wendo évoque le désir de liberté des musiciens, les revendications d’égalité (avec le colonisateur). La force qui s’oppose à l’union (mariage) recherchée ‘bokilo’ étant autant la famille au sens strict que les autorités coloniales au sens large. Le tout habilement dissimulé sous une chansonnette d’amour déçu.

LLire l’article complet sur image & narrative

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Vicky Longomba – « Quand le film est triste ça me fait pleurer »
déc 5th, 2009 by admin

Extrait d’une compilation « L’Afrique chante » cette chanson (bolero) parvient sans aucune difficulté à nous faire oublier la niaiseuse version originale de Sylvie Vartan qui date de 1962. Les paroles sont de Michelle Richard, une chanteuse québécoise qui a connu le succès avec cette chanson.

De très belles parties de guitare au style hawaïen accompagnent cette chansonnette qui selon la légende est une réponse de Vicky à Rochereau qui venait de reprendre lui aussi un titre en français.

Vicky Longomba (13/12/1932 – 12/03/1988) est un des co-fondateurs d’un monument de la musique zaïroise : le Tout puissant OK Jazz, qu’il quittera pour donner naissance à un concurrent de taille : l’African Jazz.
Read the rest of this entry »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
»  Substance:WordPress   »  Housses et selles moto et scooter : selles moto
© bwaje - 2009-2014